Steve Jobs et Steve Wozniak dans le garage où ils ont créé le premier ordinateur Apple en 1976

Le cofondateur et patron d’Apple vient d’annoncer qu’il quitte définitivement son poste de directeur général dans un communiqué émouvant, mais néanmoins teinté d’optimisme pour l’avenir de la société.  Voici le communiqué de presse en question qu’il n’a pas oublié d’adresser également à tous les fans d’Apple.

 

Le 24 août 2011 Lettre de Steve Jobs Au conseil des directeurs d’Apple et à la communauté Apple, J’ai toujours dit que si jamais je venais à ne plus être en mesure d’assumer mes fonctions et obligations en tant que CEO d’Apple, je serais le premier à vous le faire savoir. Malheureusement, ce jour est arrivé.  Par la présente, je démissionne de mon poste de CEO d’Apple. J’aimerais servir, si cela convient au conseil, comme président du conseil, directeur et employé d’Apple.  Pour ce qui est de mon successeur, je recommande fortement que nous exécutions notre plan de succession et désignions Tim Cook comme CEO d’Apple.  Je crois que les jours les plus brillants et les plus innovants d’Apple sont à venir. Et je suis impatient d’observer et de contribuer à son succès dans un nouveau rôle.  Je me suis fait d’excellents amis chez Apple et je vous remercie tous pour toutes les années durant lesquelles il m’a été permis de travailler avec vous.  Steve

 

 

 

 

 

5 commentaires to “Steve Jobs quitte son poste de directeur général d’Apple”

  1. respect… jusque dans ses iAdieux, il assure grave. Malheureusement, je ne vois personne dans le monde de la high-tech pour le remplacer, il est unique.

  2. je suis assez d’accord, ce n’est pas demain qu’un dirigeant d’entreprise nous fera autant rêver que steve jobs. sympa d’avoir eu une pensée dans son courrier pour ses fans

  3. trop cool la photo, quel chemin parcouru !!! Ah quand le retour de Steve Wozniak :-)

  4. rendons à César ce qui appartient à César, c’est Wozniak le plus génie des deux steve. mais je crois qu’il préfère profiter de ses $$$ et rester loin du buisness. A quant un article sur lui ?

Commenter