wikitude-logo-500Tout savoir sur ce qui nous entoure grâce à des informations virtuelles affichées en surimpression de ce que nous voyons, un pari fou devenu bien réel. Pointer un terminal mobile vers un monument, une place, une chaîne de montagnes et obtenir dans la foulée toutes les informations les concernant, c’est la promesse des nouveaux guides en réalité augmentée.
Pour fonctionner, ils exploitent les caractéristiques techniques des smartphones. Outre leur compacité, ils réunissent toutes les conditions nécessaires : réseau cellulaire pour accéder à Internet, module GPS et boussole pour la géolocalisation, une caméra pour identifier les lieux, et enfin un écran pour visualiser les informations. Wikitude, de la start-up autrichienne Mobilizy, exploite l’immense base de données de Wikipédia pour documenter les voyageurs sur tout ce qu’ils voient à travers la caméra de leur terminal en milieu urbain comme en pleine nature.

Dans la même veine, iPointer d’IST (Intelligent Spatial Technologies) de Portland est capable de fournir des informations précises sur le monde depuis n’importe quel cellulaire équipé d’un GPS. Avec Sekäi Camera de Tonchidot (Japon), il est possible de consulter des avis d’internautes sur les boutiques, les restaurants ou encore les hôtels en les filmant via l’application. Réservé à l’iPhone, Tripwolf (Autriche) se veut le premier guide de voyage participatif en réalité augmentée. Les contenus (adresses, prix, témoignages, recommandations etc.) qu’il délivre sur des milliers de points d’intérêts à travers le monde ont la particularité de provenir à la fois de guides professionnels reconnus (Marco Polo, Footprint etc.) et de l’immense communauté du site de Tripwolf. La réalité augmentée a été identifiée par Gartner Research comme l’une des dix plus importantes évolutions technologiques du début du XXIe siècle.Wikitude500

Commenter