La firme à la pomme a posé ses valises depuis longtemps à Shanghai, une mégalopole de plus de 25 millions d’habitants. Ici, peut-être encore plus qu’ailleurs, on aime s’afficher avec un iPhone ou un iPad dans la rue, les transports, etc. Peu importe leur qualité ou leurs fonctionnalités, ils font partis de l’apparat de luxe de la classe moyenne de shanghaiens. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la firme a ouvert un Apple Store sur Nanjiing Lu, l’équivalent XXL de notre rue Montaigne à Paris.

 

A deux heures de bouchons de là (la ville est complètement saturée par la circulation), nous avons trouvé un autre Apple Store, encore plus impressionnant. Il s’agit du Pudong Apple Store : une tour de verre de 40 mètres de haut qui jaillit au centre du quartier d’affaires et ses centaines de buildings. Afin de préserver son ouvrage, la firme de Cupertino a déposé en mars dernier un brevet afin de protéger le dessin de cet Apple Store, considéré comme l’un des plus beaux du monde.

 

En dehors des sentiers battus, des dizaines de boutiques Apple indépendantes jonchent les rues de Shanghai. Comme à Taiwan, elles se voient souvent regroupées dans d’immenses bâtiments de plusieurs étages. Nikon, Sony, Bose, HP, toutes les marques sont représentées, mais c’est surtout la pomme qui attire les foules. D’après les guides touristiques et les différents blogs de frenchy expatriés que nous avons consultés, le temple de la high-tech à Shanghai se nomme Cybermart.

L’un des guides, que nous ne nommerons pas, précise que l’on peut y trouver, entre autres,  de vrais iPhone à moins de 300 €. Et de préciser que le magasin s’avère particulièrement difficile à trouver, car les shanghaiens ne veulent pas que les touristes découvrent leur poule aux œufs d’or. Ce qui est sûr, c’est que le guide en question indique une adresse complètement fantaisiste ! Après plusieurs heures de recherche, nous avons finalement réussi à trouver le fameux Cybermart, mais pas vraiment de « vrais » iPhone. Quelle que soit la marque, les boutiques mixent entre contrefaçons et vrais appareils, si bien qu’il devient difficile de s’y retrouver.

Même après d’âpres négociations (indispensables dans le pays), les prix pour les touristes frisent le ridicule. Un faux câble HDMI Apple pour iPad coute la bagatelle de 50 €, par exemple. Des contrefaçons de casques audio, d’iPod, d’accessoires photos et même de sacs sont parfois vendus aux même prix que les produits d’origine. Dans les vrais Apple Store, les tarifs sont quant à eux strictement les mêmes qu’en France, et cela même pour les accessoires.

 

 

 

 

 

 

 

 

2 commentaires to “Apple Shanghai : du grand luxe aux petits bouis-bouis”

  1. et oui, la Chine, c’est tout et n’importe quoi. Tout est une histoire de face, je n’ai rien contre les chinois, mais ils confondent les iphone avec des rolex, c’est pathétique/ :-)

Commenter