Des voitures sans chauffeur (Google Cars), en passant par un projet d’ascenseur pour  aller dans l’espace, aux lunettes en réalité augmentée (Google Project Glass) et un cerveau artificiel, les X-Lab de Google tournent à plein régime. Habituellement, les projets des laboratoires de Google étaient tenus au plus grand secret. Mais depuis que Sergey Brin, le cofondateur de Google, en a pris les commandes, les innovations des X-Lab se voient de plus en plus exposées.

Les succès du X-Lab

Côté voitures, on peut dire que ça roule pour Google. Sergey Brin ne s’est pas trompé en investissant dans le projet du milliardaire Elon Musk (cofondateur de Paypal) dans le développement de voitures de sport électrique Telsa.  Les bolides font un véritable carton outre-Atlantique auprès, notamment,  des stars  (Georges Clooney, Leonardo Di Caprio, etc.) qui prônent la défense de l’environnement. Il faut dire que les Telsa sont loin d’être des gadgets et n’ont pas à rougir en termes de performances face à des Porsche ou autres Corvette… sans dépenser une once de carburant.  Tandis que les fameuses Google Cars (des Toyota Prius) qui se déplacent à l’aide de capteurs sensoriels, de caméras, de lasers, etc. viennent tout juste d’obtenir l’autorisation de rouler au Nevada aux États-Unis !

 

Quid des autres projets ?

L’ascenseur pour l’espace, ce n’est pas pour demain, et d’autres sociétés japonaises, entre autres, planchent sur ce projet qui nécessiterait un câble entre la terre et la lune de… 96 000 km et une semaine de voyage !  Le cerveau artificiel qui se compose de 16 000 processeurs interconnectés permet à Google de faire des recherches poussées sur le fonctionnement du cerveau humain. ll pourrait permettre à Google de prendre de l’avance sur les futurs moteurs de recherche dits   sémantiques.  C’est-à-dire un moteur de recherche qui sera capable entre autres d’analyser et de répondre à des requêtes en langage courant.

Des lunettes intelligentes

Des lunettes capables de communiquer via le Wifi avec un smartphone ou une tablette et d’afficher toutes sortes d’informations provenant d’Internet, voici la promesse des Google Glass Project. Selon Sergey Brin, il ne s’agit pas d’une simple démonstration de savoir-faire technologique, mais d’un produit en phase de développement qui sera commercialisé d’ici deux à trois ans. En attendant, Google propose une version en précommande au prix de 1500 $ pour les développeurs qui seront livrés début 2013. Le but étant bien sûr qu’ils développent toutes sortes d’applications dédiées à cette nouvelle technologie. La vidéo ci-dessous laisse entrevoir tout le potentiel de ces lunettes qui obéissent à la voix, mais aussi à certains gestes via le touchpad intégré ou des mouvements de la tête. Contrairement à ce qui existe déjà (Microvision Eyewear, Vuzix, etc.), les informations sont projetées en haut de l’œil droit, sans obstruer le champ de vision. Si bien que vous pouvez, quand vous en avez besoin, jeter un œil sur des plans, des mails, une page Web, ou encore écouter un morceau de musique, prendre une photo, etc.

 

 

embedded by Embedded Video

 

 

Commenter