Musique pour oreilles sensibles

Le service de musique en ligne français Qobuz affiche aujourd’hui fièrement ses différences avec ses nombreux concurrents. Résolument haut de gamme, il s’adresse avant tout aux audiophiles, et il faut bien le dire, à une certaine élite. Haut de gamme, car contrairement à ses concurrents, il propose un contenu rédactionnel digne des meilleurs organes de presse sur la musique. Chaque artiste, album, événement, fait l’objet d’analyses et de commentaires pointus. On y apprend beaucoup de choses, un peu comme chez les disquaires passionnés d’antan (on a hélas l’impression qu’ils ont tous disparu) et c’est vraiment un « gros » plus à l’heure actuelle. Une certaine élite car le fond de commerce de Qobuz est de vendre de la musique en qualité supérieure et donc plus chère. Le service propose en effet des fichiers en haute définition 24 Bits Supérieurs à 96 kHz pour plus de 1000 albums. A noter que si vous enregistrez des morceaux dans ce format, il est ensuite impossible de les écouter via un iPhone, iPad ou autre iPod, à moins de les convertir. Un vaste choix de formats – haute définition, standards et légers- sans DRM en « Vraie qualité CD » , sont proposés lors du téléchargement.  Que cela soit sur Mac ou PC, les téléchargements s’effectuent par le biais du logiciel gratuit Downloader Qobuz.

Du bon et du moins bon

Pour tous ceux qui veulent écouter du « bon son » selon ses propres termes, Qobuz lancera le 8 novembre prochain le premier service de streaming en qualité CD au monde.  Au regard du regain d’intérêt du grand public pour la Hifi (les casques et les enceintes hauts de gamme ne se sont jamais si bien vendus), cette stratégie pourrait bien s’avérer payante. D’autant que le site dispose d’un catalogue de 7, 6 millions de titres dont quelques raretés qu’on ne trouve pas chez les concurrents. C’est le cas notamment de nombreux concerts, et de morceaux inédits que l’on trouve dans tous les genres. Mais certaines pratiques de Qobuz sont vraiment énervantes. Prenons un exemple parmi tant d’autres : tous les très bons morceaux de l’album « Live At Montreux de Gary Moore » sont indisponibles à la vente à l’unité… Résultat, il faut acheter tout l’album si on veut tous les titres… Dans le même genre, on trouve aussi certains albums uniquement en « Vraie qualité CD » à des prix plus élevés. Pour toucher un public plus large, Qobuz devrait laisser le choix à ses clients de choisir la qualité qu’ils souhaitent, à fortiori s’ils n’ont pas l’équipement nécessaire pour profiter des formats audio haute définition. Mais ne soyons pas trop durs, car le service affiche également de nombreuses promotions avec des albums récents à 6, 99 €, par exemple.

Ergonomie

Le site et le logiciel sont relativement bien faits, mais il subsiste un gros problème au niveau du moteur de recherche. Ce dernier ne donne parfois aucun résultat si l’on n’orthographie pas le nom des artistes, des titres, ou des albums correctement. De plus, les recommandations sur les artistes similaires se révèlent quant à elles loin d’être aussi pertinentes que sur Spotify ou Deezer, dommage. Dans l’ensemble l’ergonomie est agréable, surtout si l’on utilise le lecteur en ligne « Qobuz Player » dont l’onglet s’affiche uniquement lorsqu’on clique sur un album. Soulignons enfin qu’une application mobile pour iPhone et Android est disponible en téléchargement gratuit.

Conclusion

Qobuz a beaucoup évolué depuis que nous l’avons essayé pour la première fois il y a deux ans. C’est un service à forte valeur ajoutée qui ravira les audiophiles, et qui tire incontestablement le marché vers le haut, tant pour ses formats audio de haute qualité, son catalogue unique, que par ses contenus rédactionnels remarquables. Seuls quelques problèmes techniques et de prix viennent gâcher quelques peu ce tableau idyllique.

Application iPhone de Qobuz

 

 

 

 

 

http://www.qobuz.com

 

12 commentaires to “Qobuz part à la conquête des mélomanes et plus… si affinités”

  1. Merci pour cet article flatteur.
    Toutefois, il y a un point très important sur lequel vous faites erreur : Qobuz n’est PAS plus cher que les autres sites à périmètre égal. Vous achetez sur Qobuz la musique au même prix que sur iTunes ou ailleurs, et vous pouvez acheter les pistes coem partout ailleurs.
    Ce qui est plus cher sur Qobuz c’est ce que les autres ne vendent pas et qui est de qualité supérieure à ce que vendent les autres : qualité Cd , qualité Studio Master. Encore faut-il nuancer :
    – quelques sites au monde vendent vendent du Studio Master et Qobuz est moins cher que ces sites sur cette qualité
    – s’agissant de la qualité compressée que Qobuz vend sous le terme « Qualité Standard », cette qualité est chez Qobuz d’une qualité homogène sur l’ensemble du catalogue. Des comparaisons avec des logiciels de controle de qualité des fichiers réserveraient des surprises !

    Pour le reste on travaille dur à corriger nos défauts, avec la conscience désespérée de notre infinitude……….
    amitiés, Peter

    • Cher Peter,
      Merci pour ces remarques, mais je ne suis pas d’accord avec vous sur ce point. D’une part, certains albums n’étant disponibles qu’en haute qualité, ils sont de ce fait plus chers (je crois l’avoir précisé), et d’autre part, un acteur comme Starzik propose des morceaux en haute qualité (certes, ce n’est pas du Studio Master, mais du Flac) sans majoration de prix. Ce que je voulais dire, c’est qu’il serait bien que les utilisateurs aient le choix. Je suis par ailleurs tout à fait conscient de l’infinitude de votre tâche :-) et je vous souhaite bon courage pour la suite. On continuera à vous suivre avec beaucoup d’intérêts.
      Amitiés.
      Jérôme

  2. Je réponds :

    1° En ce qui concerne le FLAC de ce ocnfrère c’est le plus souvent une tromperie, je suis oublié de le dire – ils jouent sur les mots et vous font confondre QUALITE et FORMAT. On peut vendre du pseudo FLAC et l’avoir fait à base de MP3. C’est de la truanderie. On ne fait pas ça chez Qobuz. ce qui est interessant c’ets le bitrate réel. Sinon c’est comme acheter une Omega de contrefaçon. testez sur un album de chacune des majors, passez au logiciel de controle, vous verrez.

    2° Vraiment , sauf quelques tres tres rares exclusivités en avant-première, ou alors un probleme technique sur lequel vous seriez hélas tombé, la regle de base de QObuz c’est 100% du site est dispo en version Standard compressée TOUJOURS – et EN PLUS en Quallité CD ou en plus parfois en Masters !

    amitiés et merci encore
    Peter

  3. Comment on fait pour controler qy’un flac n’est pas pas un mp3 bas debit déguise ? si c’est rééchantillonné on ne peut pas voir? ou alors il y a des techniques ?

  4. Bonjour,
    En effet, sur Starzik, les FLAC sont presque toujours encodés à partir de MP3 (192 kbps !). D’ailleurs c’est écrit sur les pages des albums. Par exemple :

    Taille : 98.85 Mo
    Encodage : 192 Kb/s

    C’est la taille et le bitrate du fichier source. Évidemment, ce n’est pas très clair, je me suis moi-même fais avoir une fois.

    Vous dites :
    A noter que si vous enregistrez des morceaux dans ce format, il est ensuite impossible de les écouter via un iPhone, iPad ou autre iPod, ou même de les convertir !
    Qobuz n’utilise pas de DRM. Les fichiers FLAC, WAV et ALAC (je ne sais pas pour le WMA Lossless) sont donc convertibles en des fichiers de qualité inférieure ou équivalente, notamment avec Max ou XLD sur Mac (gratuits tous les deux).
    http://sbooth.org/Max/
    http://tmkk.pv.land.to/xld/index_e.html

    • Bonjour,
      C’est vraiment navrant de la part de Starzik qui met pourtant en avant le fait qu’ils ne majorent pas les fichiers audio en haute qualité. Je rejoins l’avis de Peter, c’est de la pure escroquerie.
      En ce qui concerne les fichiers non convertibles dont je parle, j’ai essayé à plusieurs reprises avec différents logiciels de convertir des morceaux Studio Masters WMA 24 bits 96 kHz sans résultat. Vous y êtes parvenus avec les logiciels dont vous parlez ?

      • J’ai déjà converti des fichiers FLAC 24 bits 96 kHz avec XLD. Par contre, comme j’utilise Mac OS X, j’évite le WMA et les autres formats Windows. Donc, je ne sais pas. Si les fichiers n’ont pas de DRM, ils peuvent très certainement être convertis sous Windows (ou retéléchargés dans un format interopérable (FLAC ou WAV) avec Qobuz).

        • Je n’avais pas réussi avec les Flac sur Mac, mais je viens d’essayer avec XLD et cela fonctionne. Mia culpa, je viens de modifier l’article à ce sujet, et je vous remercie au passage :-)

  5. La question de la compatibilité matérielle ne se pose pas dans la mesure où Qobuz laisse le choix du format à l’utilisateur (AIFF, WAV, FLAC, WMA, OGG, etc.). Cela signifie qui si vous achetez un album en qualité Studio Masters 24 bits / 96 kHz, vous avez également le choix de re-télécharger cet album dans une qualité inférieure, pour votre iPhone par exemple.

    De plus, tous les albums en qualité Studio Masters ne sont pas en 96 kHz mais parfois en-dessous (44,1, 48 kHz). Cels fichiers sont totalement compatible avec l’ipod, iphone, ipad puisque la limite d’apple est à ce jour 24 bits / 48 kHz.

    A propos des prix, sachez que toutes les pré-commandes et les nouveautés sont en qualité CD au prix du mp3 chez les concurrents pendant 10 jours !

    Bien à vous,

    Benoît Rébus

  6. Si c’est avéré, c’est vraiment scandaleux de la part de starzik, et je sure que cela ne doit pas être les seuls à utiliser de telles pratiques. On paye et on se fait arnaquer, c’est normal quoi! Il n’y a que moi que ça choque?
    Holga Bresson

  7. euh… rassure toi Holga, j’hallucine également ! c’est dégueulasse, je serais curieux d’entendre les dirigeans de Starzik pour voir ce qu’ils ont à répondre.

Commenter